Carotte



Histoire

La plante aurait été découverte il y a 5 000 ans dans ce qui est aujourd'hui l'Afghanistan. Les colonies sauvages, à racine rouge ou marron, y abondent encore. Commence alors un long périple à travers les siècles qui amènera la carotte, au gré des explorations humaines, au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, ainsi qu?en Europe où on la cultive dès le XVIIIe siècle. À cette époque, on connaît des variétés à chair ou à peau blanche, jaune, rouge, verte, marron et noire, mais pas de carottes orange. Mentionnons qu?au Canada toutes les carottes sauvages sont à racine blanche. En fait, la carotte orange est le produit d'une intervention humaine. Ce sont des Hollandais qui, désireux de montrer leur fidélité à la Maison d'Orange, une principauté protestante de France, croiseront au XVIe siècle des variétés à chair rouge et à chair blanche et finiront par obtenir une racine d'un bel orange lumineux. Cette nouvelle venue ne tardera pas à supplanter toutes les autres.

Comment choisir ?

La racine doit être ferme et exempte de radicelles blanches, signe que la carotte est trop âgée. Les fanes doivent être vertes et fraîches, ce qui indique que les carottes ont été récoltées depuis peu. Coupez les fanes rapidement pour éviter la déperdition d?humidité et le ramollissement du légume.

Comment conserver ?

Capable de résister à de faibles gelées grâce à un antigel incorporé dans sa structure, la carotte se conserve idéalement à une température frôlant le point de congélation (0,5 °C) et à une humidité relative de 90 % à 95 %. Réfrigérateur. Conservez dans le tiroir les carottes achetées en épicerie dans un sac de plastique perforé. N'achetez que ce que vous pouvez consommer en 2 semaines. Caveau. Mettez-les dans des boîtes en alternant les couches de carottes avec des couches de sable légèrement humide, loin des pommes et des autres fruits et légumes produisant de l'éthylène. Enlevez les fanes dès la récolte pour éviter la perte d?humidité. Vous pouvez les conserver à part si vous voulez vous en servir en cuisine.

Suggestions d'utilisation

Râpées en salade, servez les carottes seules ou avec leurs compagnons traditionnels, les raisins et les noix. À la vapeur ou à l'étouffée et assaisonnées au beurre. Glacées dans un mélange de bouillon, de sucre ou de miel et de beurre. En purée. Seules, ou avec du navet, des pommes de terre ou d'autres légumes-racines. avec des carottes En soupe, en potage ou en consommé. Faites cuire de jeunes carottes dans un bouillon de légumes ou de poulet auquel on a ajouté un oignon. Passez au mélangeur. Donnez-lui une texture plus crémeuse en ajoutant du yogourt nature ? ce qui tempère aussi le goût sucré de la carotte. Ou donnez-lui une touche exotique avec un soupçon de cari ou de gingembre, du zeste de citron, ou un peu de jus d?orange. Rôties au four, après avoir été coupées en bâtonnets, badigeonnées d'huile d'olive et assaisonnées de thym et d'un peu de sauge. Cuites et apprêtées à la romaine : avec une sauce composée de cumin, de sel, d?huile et de vin vieux.

Informations nutritionnelles

Carotte crue 18 cm à 22 cm/ 72 g Carotte bouillie égouttée, en tranches ½ tasse (125 ml) /80 g Jus de carotte en conserve ½ tasse (125 ml)/125 g Calories 30 29 49 Protéines 0,7 g 0,6 g 1,2 g Glucides 6,9 g 6,8 g 11,6 g Lipides 0,2 g 0,2 g 0,2 g Fibres alimentaires 1,8 g 2,2 g 1,0 g Charge glycémique : Faible Pouvoir antioxydant : Modéré

Retour aux produits